Rodez. Vent de Liberté souffle ses 10 bougies avec des quads neufs

photo 15

Rodez. Vent de Liberté souffle ses 10 bougies avec des quads neufs

Un Vent de Liberté souffle sur l’Aveyron grâce à l’entreprise que Nicolas Charbonnier, diplômé d’un Brevet d’état moto, a créé il y a tout juste 10 ans. à cette occasion, «ce bohémien de l’activité sport mécanique», comme il se définit lui-même puisqu’il prend son matériel et se déplace partout sur le département, a renouvelé son parc de quads. Basé à Luc, il vient d’investir dans un équipement d’une qualité haut de gamme, en l’occurrence 7 Polaris 330 trail Blazer, ce qui porte le nombre de ses machines à 35 lorsque l’on compte également les motos et les quads électriques pour les enfants à partir de 2 ans. Car l’activité de cette entreprise basée à Luc est consacrée à la randonnée en quad pour adulte (il faut être titulaire du permis de conduire) mais aussi à des animations quad pour les plus jeunes lors de festivités, de kermesses dans les écoles par exemple ainsi que dans les centres de vacances puisqu’en période estivale, il voit passer près de 3 000 enfants.

Débutants et confirmés

Vent de Liberté propose des randonnées sur des circuits définis (Nicolas Charbonnier a reconnu près de 1 200 km de chemins) ou bien sur des parcours à la demande. «L’été, en partenariat avec les villages de vacances, je propose des randonnées tous les jours au départ d’un site, Rodez, Saint-Geniez d’Olt ou Salles-Curan. En dehors de cette période estivale j’organise des randonnées à la demande sur l’ensemble du département et même au-delà puisque je vais de Clermont-Ferrand jusqu’à Montpellier», détaille-t-il.

Nicolas Charbonnier met aussi en avant le Vallon de Marcillac mais quelle que soit la destination, il y a des arrêts dans les hôtels-restaurants pour des dégustations car le concept c’est avant tout de partager. Avant d’entreprendre la randonnée, notre moniteur demande à tous les participants de s’entraîner à la conduite du quad sur un parcours de maniabilité puisque 80 % de sa clientèle est débutante. Les confirmés arrivent, en général avec leurs propres quads. «Il faut savoir gérer l’accélérateur et le frein mais aussi savoir coordonner tous les gestes», précise-t-il. La sécurité est primordiale donc pas de hors-piste. élément déterminant, «les nouveaux quads font moins de bruit qu’une mobylette car je ne supporte pas le bruit. J’éduque également les gens à faire attention à ça». Et le même de poursuivre : «Mon idée est de faire partager et de mettre en valeur mon produit tout en valorisant les richesses de notre territoire. J’essaie de coller le plus possible à la dynamique de l’Aveyron grâce à un partenariat avec le Comité départemental du tourisme car je sais que l’image du quad n’est pas forcément bonne alors je travaille en adéquation avec les professionnels du secteur touristique». Et Nicolas Charbonnier d’ajouter : «J’ai moi aussi un impact économique au travers du département car je vends de l’Aveyron dans le produit rando quad». Il innove également en collant au plus près de l’actualité